Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Aug

Fallait-il détruire ces haies et ces talus ?

Publié par COMMUNE D'IRVILLAC  - Catégories :  #INFORMATIONS MUNICIPALES

Fallait-il détruire ces haies et ces talus ?

Fallait-il détruire ces haies et ces talus ?

Beaucoup de nos concitoyens, Irvillacois ou du Pays de Daoulas, s’émeuvent actuellement sur la nécessité impérieuse de détruire les haies et les talus en bordure des voies communales.

Est-ce par nécessité pour une production agricole plus rentable ? Est-ce une recommandation de la Politique Agricole Commune à l’Europe tout entière ? Le citoyen ne le sait pas, mais constate les faits.

C’est un constat évident d’une dégradation de notre environnement.

Cet environnement est notre bien commun, chacun doit par son action le préserver afin de le transmettre à nos enfants et petits-enfants.

Les collectivités l’ont bien compris, des programmes de reconstruction du bocage ont été mis en place avec l’aide de fonds européens.

Le programme « Breizh Bocage » initié par le syndicat de Bassin de l’Elorn, avec le soutien des élus de la Commune d’Irvillac, essaye par ses actions de reconstituer le bocage perdu, dans les errements des remembrements des années 70. Ces actions visent à limiter l’érosion des terres arables par le ruissellement des eaux.

Limiter les inondations dans les bassins versants est aussi un objectif de cette mesure.

Nombreux sont les agriculteurs qui ont adhérés à la démarche.. Et de nombreux talus, plantés de feuillus, ont été reconstitués, avec leurs accords, sur leurs parcelles, à Irvillac en 2014.

La Commune d'Irvillac a d'ailleurs adopté en juin, son nouveau document d'urbanisme la "Carte Communale" qui, entre autre, soumet à autorisation toute modification du bocage sur la commune.

La conjoncture, on le sait, n’est pas favorable, actuellement, pour nos agriculteurs ou éleveurs, les prix payés à la production sont au plus bas, une concurrence européenne déloyale s’est instituée insidieusement et la production française n’est pas compétitive face à ce marché mondial.

Ce modèle économique a peut-être ses limites, cette « fuite en avant » ne peut qu’être nuisible pour tous.

Allez ! Réfléchissons tous !

Pensons à notre façon de vivre ensemble…

Patrick Le Henaff

2ème Adjoint au Maire,

Chargé de l’Environnement, de l’Urbanisme, du Patrimoine Culturel, et de la Régie de l’eau potable.

Fallait-il détruire ces haies et ces talus ?
Commenter cet article

quistinic georges 24/08/2015 14:26

Sauf erreur de ma part, le conseil municipal a acté le 6 mai 15 ceci "Il concerne également
la protection d’éléments de paysage (haies, talus,
cours d’eau, zone humides, boisements) qui sont
désormais soumis à déclaration préalable lorsque des
travaux sont envisagés." Voir bulletin municipal de Mai. Que rajouter de plus !

Archives

À propos

Informations municipales de la commune d'Irvillac 29460