Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 Jan

L'ancêtre de François Legault, 32ème premier ministre du Québec est originaire d'Irvillac..

Publié par COMMUNE D'IRVILLAC  - Catégories :  #INFORMATIONS MUNICIPALES

 

L'association culturelle WAR HENTCHOU IRVILHAG reprend aujourd'hui un article paru dans la revue "SE SOUVENIR" d'automne 2020 édité par l'ADNLD, l'association des descendants de Noël LEGAULT-DESLAURIERS, avec qui nous avons des échanges fructueux sur l'histoire du Québec.

web: https://www.legault-deslauriers.ca

Nous les remercions d'avoir accepté la republication de ce texte…

 

 

HISTOIRE CONTEMPORAINE

FRANÇOIS LEGAULT

32e premier ministre du Québec

Par: Ginette Léveillé-Côté (m. 434)

 

Descendant de la 10e génération de Noël Legault dit Deslauriers et de Marie Besnard:

Et de la descendance de leur 7e  fils, Charles né le 18 janvier 1708

 

 

L'ancêtre patronymique de François Legault, le Français Noël Legault  (Le Goff) dit Deslauriers (1674-1747), arrive en Nouvelle-France en 1695. On le dit originaire du village de Kerinot, commune d'Irvillac, en Bretagne, dans l'actuel département du Finistère. C’est en tant que soldat des Troupes de la Marine dans le régiment de François Le Verrier de Rousson, mousquetaire du roi, qu’il foule le sol du Canada français. 

 

L’ancêtre Noël Legault dit Deslauriers épouse Marie Bénard (Besnard) (1678-1760) le 18 novembre 1698, à Montréal et s’y établit contrairement à la majorité des Français qui n’y faisaient qu’un séjour temporaire. En effet, peu de colons migraient en Nouvelle-France, car la perception du Nouveau Monde était celle d’un pays sauvage, lointain et dangereux. La famille Legault est donc une des premières familles fondatrices de l’histoire du Québec avec tout le travail et l’ambition que cela comporte. Le 32e premier ministre du Québec, M. François Legault, figure donc dans la descendance directe de ces colons courageux. 

 

Aîné d'une famille de trois enfants, François Legault naît à l'Hôpital de Lachine le 26 mai 1957. Il est le fils de Lucien Legault (1924-1984) maître de poste à Sainte-Anne-de-Bellevue, et de Pauline Schetagne (1928-vivante), femme au foyer et caissière, dont le mariage est célébré le 11 août 1956 par le chanoine Lionel Groulx. Ce dernier est le fils de Philomène-Salomée Pilon, sa grand-tante du côté de sa mère. 

 

 

François grandit à Sainte-Anne-de-Bellevue comme plusieurs générations de Legault et fait ses études primaires et secondaires à l'école Saint-Georges de Senneville. Selon les dires de sa sœur Francine, c’était un premier de classe. 

Adolescent, François Legault commence à s’intéresser à la souveraineté du Québec vers le début des années 70. Les francophones sont rares et traités en minoritaires dans l’Ouest de l’île de Montréal, le West Island. Il décide d’aller au cégep en français, et entreprend ses études post-secondaires au collège Marguerite-Bourgeoys, où il y entre à 16 ans, après avoir combiné sa 10e et sa 11e année et sauté sa 12e. Matin et soir, il fait le voyage en train, le nez dans le journal indépendantiste Le Jour, tandis que les gens d’affaires qui l’entourent lisent The Gazette. 

 

Il complète un baccalauréat en administration des affaires, option comptabilité publique, à l'École des hautes études commerciales (HEC) de Montréal en 1978, suivi d’une maîtrise en administration des affaires (MBA, option finances) en 1984. Il devient ainsi comptable agréé. L’Ordre des comptables agréés (FCA) lui décerne en l’an 2000, le titre de Fellow pour son implication pour la profession et pour l’avancement de la société.

 

M. Legault a un parcours professionnel intéressant : il est tout d’abord administrateur chez Provigo puis vérificateur et chef d’équipe chez Ernst & Young. Ensuite, après un court passage chez Nationair comme directeur des finances et de l’administration, il entre chez Québecair comme directeur du marketing. En 1986, M. Legault cofonde Air Transat, qui devient la plus grande compagnie aérienne nolisée au Canada. Il exerce la fonction de président directeur général de cette entreprise jusqu’en 1997, avec un chiffre d’affaires de 1,3 milliards et 4 000 employés, date à laquelle il vend sa participation dans Air Transat.  M. Legault s'est juré dès l'adolescence d'être indépendant financièrement avant ses 40 ans et voilà que c’est chose faite avec la vente de ses actions. C’est aussi cette autonomie qui lui permet de faire le saut en politique. C’est pour faire des changements qu’il se lance car il déclare « avoir été gâté, sans perdre de vue que, lorsqu'on a beaucoup reçu, il faut donner ».

 

Tout au long de sa carrière au privé, il accepte de siéger à de nombreux conseils d’administration dont ceux de Provigo inc., Culinar, Sico inc., Technilab inc., Bestar inc., et celui du Musée Marc-Aurèle Fortin. Par la suite, il occupe le poste de président du conseil d'administration du Fonds régional de Solidarité Laurentides.

 

Puis, M. Legault débute son parcours politique, comme ministre des gouvernements de Lucien Bouchard et Bernard  Landry. En 1998, il est élu dans la circonscription de Rousseau et est nommé ministre de l’Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie. Par la suite, il est élu au ministère de l’Éducation et nommé vice-président au Conseil du Trésor. Le 6 février 2002, il devient ministre de la Santé et lance les premiers Groupes de médecine familiale (GMF). Aux élections d'avril 2003, de mars 2007 et de décembre 2008, il est réélu député de Rousseau.

 

Cependant, il quitte la vie politique en juin 2009 pour mieux y revenir en février 2011. Avec l'homme d'affaires Charles Sirois, il fonde en 2011 un organisme sans but lucratif nommé la Coalition pour l’avenir du Québec, qui deviendra quelques mois plus tard, le parti politique Coalition avenir Québec mieux connue comme la CAQ. Il est élu à nouveau en 2011 et en 2014 dans la circonscription de l’Assomption et en 2018, avec une majorité écrasante, M. Legault succède à Philippe Couillard comme premier ministre du Québec. 

 

François Legault est un homme d’action, qu’il soit au pouvoir ou à l’opposition, et tout comme ses ancêtres, il fait preuve de résilience et ne craint pas les défis ni les durs labeurs pour réaliser ses idéaux, soit de bâtir un pays tout en protégeant ses valeurs.

 

Il épouse Isabelle Brais en 1992 et ils ont deux garçons: Xavier et Victor, qui à leur tour pourront perpétuer fièrement le patronyme d’une famille pionnière du Québec. 

 

 

Références: 

 Ancestry (ancestry.com)

 Geneanet (geneanet.org)

 Généalogie du Québec et d’Amérique française. Nos Origines (https://www.nosorigines.qc.ca/history_canada.aspx?lng=fr)

 François Legault. Dans le Site de l’assemblée nationale du Québec.

   http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/legault-francois-4131/biographie.html

François Legault. Dans Meteopolitique. https://meteopolitique.com/Fiches/democratie/Debat-Politique/Portraits/Francois-Legault.htm

 François Legault. Dans Wikipedia. https://fr.wikipedia.org/wiki/François_Legault) 

Coalition avenir Québec. Dans Wikipedia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Coalition_avenir_Québec

 De Grandpré, Hugo. (2018, 31 mars). Les Trois vies de François Legault, portrait. La Presse plus. 

https://plus.lapresse.ca/screens/467a009c-2c8c-4044-b52c-7ccf8f9e24b3__7C___0.html

 Desjardins, François. (2018, 14 février). L’Immigration de l’Ancienne à la Nouvelle-France. Généalogie Québec.

 https://www.genealogiequebec.com/fr/

 Desjardins, François. (2018, 27 février). Les noms de famille au Québec: l’influence des premiers immigrants. Généalogie Québec.

 https://www.genealogiequebec.com/fr/

Commenter cet article

Archives

À propos

Informations municipales de la commune d'Irvillac 29460