Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 Jul

PLUi : l'enquête publique commence le 20 août...

Publié par COMMUNE D'IRVILLAC  - Catégories :  #INFORMATIONS MUNICIPALES

Bernard Goalec et Patrick Leclerc, vice-président et président de la communauté de communes, en compagnie des trois commissaires enquêteurs : Michel Caingnard, Marie-France Granville et Jean-Yves Rondel (président de la commission).

 

À partir du 20 août, la population est invitée à exprimer ses remarques et propositions au sujet du PLUi de la communauté de communes du Pays de Landerneau-Daoulas (plan local d’urbanisme intercommunal). Elle aura jusqu’au 30 septembre pour se faire entendre, date de clôture de cette enquête publique.

Démarrée au printemps 2016, l’élaboration du PLUi arrive dans sa dernière ligne droite. Après l’enquête publique puis le rapport du commissaire enquêteur, le préfet devra valider le document pour une mise en application à la fin de l’année.

 

Ce PLUi deviendra alors le document d’urbanisme en vigueur sur l’ensemble des 22 communes du Pays de Landerneau-Daoulas. Cet outil d’aménagement du territoire fixera dorénavant les règles qui dessineront le paysage de demain : le cadre de vie, la politique de l’habitat, l’activité économique. C’est lui qui délimitera les espaces réservés aux différents secteurs d’activité : agriculture, commerce, industrie…

 

Objectifs chiffrés

 

Des objectifs chiffrés ont été définis. On peut notamment retenir deux priorités qui apparaissent complémentaires. Le texte prévoit ainsi de réduire la consommation des terres. L’un des moyens d’y parvenir sera de mettre l’accent sur la rénovation urbaine. Ainsi, sur les 300 logements construits par an, un tiers le sera par le biais de ce renouvellement urbain.

Le 20 août démarre donc l’enquête publique qui s’achèvera le 30 septembre. La durée légale d’une telle procédure est d’un mois. La CCPLD ferait-elle du zèle sur ce coup-là ? « On voulait avoir les retours des personnes qui ont des résidences secondaires sur le territoire. C’est pour cela qu’on démarre plus tôt », justifie le président de la collectivité, Patrick Leclerc.

On voulait avoir les retours des personnes qui ont des résidences secondaires sur le territoire. C’est pour cela qu’on démarre plus tôt

Ceux qui n’y tiennent plus et qui trépignent d’impatience à l’idée de découvrir le nouveau document d’urbanisme peuvent déjà le consulter sur le site de la CCPLD. Sinon, pour la version papier, il faudra attendre le 20 août et sa mise à disposition au public.

Une fois qu’on a consulté, on peut commenter, interroger et donner son avis. Cela pourra se faire à l’occasion d’une des 33 permanences assurées par la commission d’enquête dans dix mairies du territoire. On peut aussi prendre sa plume ou son clavier d’ordinateur pour partager ses remarques (lire ci-dessous).

 

Pour le bien collectif

 

On sait que bon nombre d’habitants viendront prêcher pour leur paroisse en demandant pourquoi leur terrain n’est pas ou n’est plus constructible. Pourtant, il s’agit là du document de toute une collectivité. Dès lors, il est intéressant de dézoomer le regard afin d’avoir une vue d’ensemble qui embrasse l’entièreté du territoire. C’est pourquoi, Bernard Goalec, vice président de la CCPLD qui a longtemps porté le projet, souhaite que des associations viennent aussi, au nom du bien collectif, apporter leur contribution à cette enquête.

en complément

LanderneauComment consulter ? Comment s’exprimer ?

 

Consulter les dossiers

 

Version numérique. Les dossiers sont d’ores et déjà en ligne sur le site de la CCPLD. Sinon, à partir du 20 août, ils seront disponibles sur des postes informatiques de consultation que l’on trouvera au siège de la CCPLD mais aussi dans les 10 mairies où se dérouleront les permanences des commissaires enquêteurs : Landerneau, Daoulas, Hanvec, La Martyre, La Roche-Maurice, L’Hôpital-Camfrout, Loperhet, Plouédern, Saint-Divy, Saint-Urbain.

Version papier. Toujours à partir du 20 août, un exemplaire des dossiers sera mis à disposition dans chacune des 22 mairies du territoire. Parallèlement, des cartographies y seront affichées. Cela permettra notamment de saisir en un rapide coup d’œil si un terrain est constructible… ou non.

 

S’exprimer

 

Oralement. Les trois commissaires enquêteurs « réquisitionnés » tiendront 33 permanences dans 10 mairies du territoire. L’entretien prend ici la forme d’un rendez-vous individuel pour un temps d’échanges et d’information. À noter que, selon ses disponibilités, il n’est pas nécessaire de se rendre à « sa » mairie. Un Loperhetois peut très bien aller à la rencontre d’un commissaire enquêteur lors d’une permanence à Landerneau. Les dates, heures et lieux de ces permanences seront annoncés ultérieurement dans nos colonnes.

Par écrit. Des registres papier seront mis à disposition du public à la CCPLD et dans les 10 mairies retenues pour les permanences. Il est également possible d’envoyer un courrier postal à l’attention du Président de la Commission d’enquête à l’adresse du siège de la CCPLD (Maison des services publics, 59, rue de Brest, BP 849, 29 208 Landerneau CEDEX).

Par voie électronique. Les remarques sont à, là encore, à adresser au président de la commission d’enquête. Elles peuvent être saisies dans le registre dématérialisé créé par la CCPLD (www.registredemat.fr/plui-zeu-ccpld) ou envoyées sous la forme d’un simple courrier électronique à l’adresse suivante : plui-zeu-ccpld@registredemat.fr.

Le bon tempo. Il est important de signaler qu’il faut bien respecter les dates de l’enquête publique : du 20 août, 9 h, au 30 septembre, 17 h. Ainsi, les observations et propositions reçues avant ou après cette période ne pourront pas être prises en compte.

 

https://www.letelegramme.fr/finistere/landerneau/urbanisme-place-a-l-enquete-publique-24-07-2019-12346518.php

Commenter cet article

Archives

À propos

Informations municipales de la commune d'Irvillac 29460