Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Jul

14 juillet 1789 : une révolution annoncée à Irvillac !

Publié par IRVILLAC  - Catégories :  #INFOS DIVERSES

             La Révolution est riche en événements et en bouleversements. Irvillac a vécu, à cette époque, des épisodes parfois pittoresques, parfois douloureux. Il est intéressant de mettre en lumière certains d'entre eux.

           14-JUILLET.jpg Début avril 1789, une réunion va se tenir dans chaque localité de Bretagne et de France. Elle regroupe tous les hommes majeurs (de 25 ans au moins) et imposables. De ces réunions sont sortis les "cahiers de doléances" qui constituaient une première étape dans la préparation des Etats Généraux, c'est-à-dire la réunion des représentants des trois ordres : le clergé, la noblesse et le tiers-état. Le motif de la convocation des Etats Généraux est lié à la "situation financière difficile du royaume de France".

            Ces cahiers constituent un témoignage des sujets de mécontentement et des aspirations des Français de 1789.

Une bonne part des cahiers pêche par manque d'originalité, les participants à la réunion s'étant contentés de reprendre un modèle.

C'est le cas à Irvillac.

             Comment se présente le cahier de doléances de la paroisse d'Irvillac ?

Il est rédigé par "Maître Alain Le Bouguen, sieur de Kerdannet, demeurant en sa terre de Kerdannet, notaire royal apostolique". Les participants à la réunion, soit les hommes majeurs et imposables, sont au nombre de 19. Maître Le Bouguen précise que l'assemblée a été convoquée "au son de la cloche". Après rédaction du cahier, dont quelques extraits sont présentés ci-après, les participants ont élu deux représentants : Jean Le Goff de Quiguilvarn et Gabriel Cren de Creach Garnil. Ces deux personnes sont des "ménagers"; ils sont chargés de porter le cahier à l'assemblée de la sénéchaussée de Quimper qui est fixée au 16 avril 1789. C'est elle qui va élire les députés aux Etats Généraux de Versailles, lesquels porteront les doléances de la sénéchaussée, sorte de compilation des demandes les plus importantes de chaque paroisse.

            Que contient le cahier de doléances ?

Il débute ainsi : "la paroisse d'Irvillac, évêché de Quimper en Bretagne, supplie sa Majesté (le Roi) de vouloir bien supprimer ou diminuer, autant que sa bonté paternelle le permet, le joug onéreux des charges dont elle est accablée..." Il est donc demandé la suppression de certains droits et impôts, tels que :

- le franc-fief : il s'agit d'un droit de mutation appliqué sur les terres nobles tenues par des roturiers,

- la sujétion aux fours et moulins banaux : les cultivateurs étaient tenus de faire moudre leur blé à tel moulin bien précis (celui du seigneur du lieu),

- deux autres points ont trait au commerce du vin ; il est également demandé une égalisation du prix des eaux-de-vie.

- il est demandé que les "corvées de grands chemins" soient indistinctement faites par les trois ordres. (A Irvillac elles concernent l'entretien de l'axe Landerneau-Quimper.)

- un souhait, que l'on retrouve dans l'ensemble des cahiers de doléances : le vote aux Etats Généraux doit se faire par tête (un homme, une voix) et non par ordre.

 

            Voilà quelques-unes des demandes des Irvillacois de 1789.

 

Extrait de

Irvillac, une Histoire, un Patrimoine tome 1,

"de la Préhistoire à la Révolution"

Edition War Hentchou Irvilhag

en vente 10 €

en Mairie

et au Bar Le Connemara à Irvillac

Commenter cet article

Archives

À propos

Informations municipales de la commune d'Irvillac 29460