Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
01 Jul

Des descendants de Noël Legault en visite sur les terres de leur ancêtre..

Publié par COMMUNE D'IRVILLAC  - Catégories :  #INFORMATIONS MUNICIPALES

Des descendants de Noël Legault en visite sur les terres de leur ancêtre..
Visite sympathique ce matin, en mairie d'Irvillac de Richard Deslauriers et de son fils Stéphane accompagnés de leurs épouses.
Richard rêvait depuis 20 ans de "mettre les pieds" sur la terre de son ancêtre NOEL, c'est chose faite !
Jean-Noël Le Gall Maire, et son adjoint Patrick Le Henaff les ont reçus et leur ont fait un descriptif rapide de notre commune au 21ème siècle. Ils ont pu visiter l'église et ensuite, prendre le verre de l'amitié en Mairie après avoir signé le livre d'or communal, consacré aux visites des Québécois.
Rappelons l'histoire de l'Irvillacois Noël LE GOFF devenu LEGAULT dit Deslauriers au Québec :
avec un extrait du site web de l'Association des descendants de Noël Legault dit Deslauriers (ADNLD inc.)
http://www.legault-deslauriers.ca/

En 1698, à Montréal, Noël Legault dit Deslauriers prend épouse. L’origine de son surnom se devine facilement: il découlait sans doute d’un arbuste caractéristique qui ornait les abords de la maison ancestrale, à Irvillac en Finistère. Il est venu des Deslauriers en Nouvelle-France, mais une rapide consultation des dictionnaires généalogiques n’en signale aucun qui pourrait de nos jours compter des descendants. Il y a donc de fortes chances que nos Deslauriers et nos Legault aient un ancêtre commun.

Noël Legault dit Deslauriers était le fils de Roch et de Marie Galion, un patronyme qui fleure bien la mer. Il était originaire d’Irvillac, qui est aujourd’hui une commune située dans l’arrondissement de Brest et qui compte un peu plus de 1400 habitants. L'église d’Irvillac, avec son calvaire, est bien typique de la Bretagne.

On pense parfois, bien à tort, que la Bretagne a fourni peu de pionniers au Canada. Le généalogiste Marcel Fournier, dans son ouvrage « Les Bretons en Amérique du Nord », mentionne qu’il en vint plus de 450 en Nouvelle-France et près de 300 en Acadie!

On n’a pas retrouvé l’acte de baptême de Noël; si on sait son lieu d’origine, c’est grâce à son acte de mariage, qui le dit «de la paroisse d’Irvillac, de l’évêché de Cornouailles». Il ne semblait pas non plus connaître sa date de naissance, car il déclare dans le même document être âgé de 24 à 25 ans.

C’est en qualité de soldat qu’il franchit l’Atlantique; il faisait partie de la compagnie de François Le Verrier de Rousson et a probablement participé à l’automne de 1697, à une expédition dont le but était d’ériger un fort de pieux au pied du Long-Sault, sur la rivière des Outaouais, là où Dollard des Ormeaux et sa poignée de compagnons avaient tenu tête pendant plusieurs jours à un parti d’Iroquois.

Le 18 novembre 1698, Noël épouse Marie Besnard, fille de Mathurin et de Marguerite Viard et veuve de Jean Gloria. Marie ne semble pas non plus savoir son âge exact, car l’acte la dit âgée de 19 à 20 ans. Comme il ne semble pas y avoir d’empêchement à l’union, le supérieur des Sulpiciens et grand vicaire Dollier de Casson dispense le couple de la publication de bans et le curé de Notre-Dame, René-Charles de Breslay, bénit l’union. Le jour précédent, le 17 novembre, les mariés ont signé leur contrat par-devant le notaire Pierre Raimbault.

extrait du site web de l'Association des descendants de Noël Legault dit Deslauriers (ADNLD inc.)

http://www.legault-deslauriers.ca/

Commenter cet article

Archives

À propos

Informations municipales de la commune d'Irvillac 29460