Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Jan

2016 : UNE ANNEE RICHE DE PROJETS POUR NOTRE COMMUNE..

Publié par COMMUNE D'IRVILLAC

2016 : UNE ANNEE RICHE DE PROJETS POUR NOTRE COMMUNE..

CEREMONIE DES VŒUX A LA POPULATION POUR 2016

Permettez-moi tout d’abord de vous remercier d’avoir répondu à notre invitation. Je remercie particulièrement les personnalités qui sont présentes ici ce soir et qui nous font l’honneur d’assister à cette traditionnelle cérémonie des vœux :

  • Roger MELLOUET, Vice Président du Conseil Départemental,
  • Jean CRENN, Maire de PENCRAN,
  • Jean-Louis VIGNON, Maire de St. Urbain,
  • Mesdames et Messieurs les représentants des administrations, Mesdames et Messieurs les Présidents d’associations ;

Cette cérémonie est l’occasion de commencer l’année par un moment de fraternité et, ce soir, ce moment de solidarité et d’amitié trouve un écho particulier après les évènements dramatiques qui se sont déroulés dans notre pays l’année dernière.

La France et toutes les démocraties dans le monde sont confrontées à la barbarie d’un état islamique qui veut détruire notre modèle de société.

Face à ce danger, l’Etat d’Urgence a été décrété et nous pouvons saluer le travail accompli par nos forces de police et de gendarmerie, auxquelles il nous faut également associer nos forces armées qui interviennent en Afrique, en Irak et en Syrie pour anéantir cet état islamique qui nous a déclaré la guerre et qui provoque des tragédies humaines sur toute la planète. Plus que jamais nous devons démontrer à ces terroristes, qui ont frappé la capitale et plongé dans l’horreur la nation toute entière, que nous sommes solidaires et déterminés à défendre nos valeurs.

L’année 2015 a également été marquée par des catastrophes naturelles comme le séisme qui a fait 7800 morts au NEPAL et des orages diluviens qui ont occasionné la mort de 20 personnes sur la Côte d’Azur. La COP 21, qui s’est déroulée en Décembre à Paris, et qui s’est achevée par un accord sur le climat, qui comprend la limitation du réchauffement mondial à 2 degrés maximum, est un premier pas pour tenter d’enrailler ce dérèglement climatique qui génère des catastrophes. Notre devoir est de permettre aux générations futures de vivre plus sereinement sur notre planète.

Le chômage qui a atteint des records fin novembre avec plus de 3 millions et demi de personnes sans emploi, nous rappelle que la crise économique n’est pas terminée et que tout doit être mis en œuvre pour redynamiser ce secteur et permettre à nos entreprises d’investir pour créer des emplois.

En 2015, nous avons également vécu des échéances électorales qui ont amené un nouveau découpage des cantons et des régions. Aujourd’hui, notre commune appartient au canton de Pont de Buis Les Quimerc’h et nous avons deux Conseillers Départementaux pour nous représenter au Conseil Départemental dont les compétences n’ont pas beaucoup varié hormis la gestion des collèges qui devrait être confiée à la Région. En ce qui concerne la Région, la Bretagne n’a pas changé de périmètre et possède toujours les mêmes départements. Ces réformes territoriales résultent de la loi NOTRE, Nouvelle Organisation du Territoire de la République, qui a également pour objectif de renforcer l’intercommunalité. Vous avez pu constater que la Communauté de Communes acquière de plus en plus de compétences. Elle vient d’obtenir en 2015 la compétence en matière d’urbanisme avec l’élaboration du plan local d’urbanisme intercommunal. La loi NOTRE préconise également la suppression des syndicats intercommunaux au profit des communautés de Communes et ces dernières devraient récupérer la compétence de l’eau potable en 2020.

L’Etat encourage également les fusions de communes et les créations de communes nouvelles. Toutes ces réformes, qui peuvent se concevoir dans un but d’économies d’échelles, doivent se faire en concertation et avec l’accord des populations concernées.

Je pense que la commune doit conserver une clause de compétence générale afin de garantir à la population d’avoir une réponse immédiate à ses questionnements. L’échelon communal est à mon sens nécessaire pour une démocratie de proximité. En éloignant le citoyen du centre de décision, on ne lui offre plus la même écoute et on prend le risque de ne pas répondre correctement à ses attentes.

Mais cette cérémonie, consacrée aux vœux du nouvel an, est aussi l’occasion d’évoquer les réalisations et les projets de la municipalité. Je rappelle tous les ans que tous les élus municipaux participent à l’élaboration de ces projets et je voudrais aujourd’hui les remercier publiquement de ce dévouement au service de la collectivité.

En septembre 2015, nous avons mis en chantier la construction des nouveaux vestiaires du terrain de football. Il s’agit d’un bâtiment d’une superficie de 247 m2 qui abritera 4 vestiaires et un club house. Le coût de l’investissement s’élève à 287 000 € HT, frais de maîtrise d’œuvre et de contrôles techniques inclus. C’est un investissement important mais les vestiaires actuels ne répondaient plus aux normes d’hygiène et de sécurité et leur rénovation aurait coûté plus cher. Je précise que nous avons obtenu 143 000 € de subvention pour ce projet qui permettra à nos footballeurs de bénéficier d’une structure moderne et fonctionnelle. La montée en première division ne sera plus une question de moyens et d’équipements mais une question de qualité de jeu et de motivation. Nous avons une école de football en plein essor et j’en profite pour féliciter les bénévoles qui s’investissent pour encadrer nos jeunes et leur permettre de pratiquer leur sport favori.

Parallèlement à cette réalisation, nous avons lancé un marché de maîtrise d’œuvre pour l’aménagement de la route du Tréhou dans le bourg d’Irvillac. Il s’agit d’un projet destiné à sécuriser les déplacements et à mettre en valeur le patrimoine architectural et paysager. Les travaux, dont le montant total est estimé à 578 000€ ht, seront réalisés en plusieurs tranches, sur une durée de 5 ou 6 ans, en fonction des financements obtenus de l’Etat, de la Région et du Département. La 1ère tranche concerne le tronçon de route situé entre le carrefour de Ker Heb Hano et celui de la rue du 16 août 1944. Les travaux pourraient démarrer cette année si les subventions escomptées nous sont accordées. Bien entendu, les riverains seront associés au projet et des réunions d’information seront organisées en Mairie.

Un autre projet de mandature a également été initié en 2015, après approbation de notre révision de carte communale par le Préfet. Il s’agit d’un projet de création de 5 pavillons à loyer modéré sur une terrain communal situé sous le nouveau cimetière, rue de la vierge. L’Office Public d’H.L.M. « HABITAT 29 » doit prochainement nous faire connaître sa décision sur la réalisation de ce projet qui pourrait se concrétiser en 2017.

Outre ces projets de construction et d’aménagement de voirie, nous avons consacré en 2015 plus de 100 000 € pour l’entretien de nos routes communales. Vous savez que nous possédons près de 60 km de voirie qui nécessitent tous les ans des travaux d’entretien et de modernisation qui coûtent de plus en plus chers.

Dans le cadre de ces travaux, nous avons réalisé une allée piétonne en bordure de la voie romaine afin de sécuriser les déplacements des personnes à mobilité réduite. Ces travaux d’aménagement urbain d’un montant de 28 000 € ont été subventionnés par le département qui nous a octroyé une aide de 6900 €.

Nous devons également entretenir les bâtiments communaux et notre réseau d’eau potable. Nous avons lancé en 2015 une étude pour réaliser un schéma directeur de l’eau potable sur la commune afin d’améliorer la desserte de nos abonnés. Cette étude, dont le coût s’élève à 25 700 € HT est subventionnée à hauteur de 50 % par l’Agence de l’Eau et le Conseil Départemental. Je vous informe également que le Syndicat Mixte d’Approvisionnement en Eau Potable du Pays de Daoulas, auquel adhère notre commune, a effectué en fin d’année de gros travaux d’adduction dans le secteur de Malanty. Ces travaux concernaient le remplacement d’une conduite qui approvisionne la commune du Tréhou et qui traversait des terres agricoles.

En 2015 nous avons aussi établi un programme de mise en accessibilité des bâtiments publics aux personnes à mobilité réduite. Ces travaux d’accessibilité, rendus obligatoires par la loi du 11 février 2005, sur l’égalité des chances de personnes handicapées, seront réalisés sur plusieurs années mais représentent au total plus de 120 000 €.

L’activité du CCAS a également été soutenue en 2015. Outre les traditionnels repas et visites de fin d’année aux personnes âgées, des actions de prévention ont été organisées à leur intention.

Sur le plan administratif, de nombreuses réformes ont été mises en place en 2015. Pour réduire son déficit, l’Etat n’assure plus l’instruction des demandes de Permis de construire. Nous avons donc créé un service commun de l’urbanisme à la CCPLD mais il s’agit désormais d’un service dont le coût sera financé totalement par les communes.

Pour faire des économies, nous avons mis en application des groupements de commandes entre plusieurs communes et permis aux services techniques de mutualiser leurs matériels et de mettre leur personnel à disposition des autres communes.

Vous savez que les dotations d’Etat pour les communes sont en baisse depuis l’année 2014. Parallèlement, les charges pour les communes augmentent. J’ai déjà évoqué devant vous l’année dernière le coût des activités périscolaires qui nous ont amenés à recruter des animateurs. Ces charges de fonctionnement supplémentaires s’élèvent pour une année à plus de 30 000 €. En contrepartie l’Etat nous verse une subvention de 7500 € mais ce soutien n’est pas pérennisé et il nous faudra peut-être envisager de demander une participation financière des parents pour poursuivre ces activités qui permettent aux enfants de découvrir des disciplines nouvelles et d’éviter à leurs parents d’avoir recours à un mode de garde plus onéreux.

J’ai évoqué précédemment le transfert à la CCPLD de la compétence du Plan local d’urbanisme intercommunal. Les objectifs de ce plan local d’urbanisme, qui entrera en application en 2019, sont de construire un véritable projet de territoire à l’échelle de la Communauté de Communes en tenant compte des spécificités de chacune des communes pour parvenir à un développement urbain maîtrisé afin de réduire la consommation d’espace agricole.

Ces réformes pour les collectivités locales nous ont conduits à modifier profondément nos méthodes de travail, notamment sur le plan administratif. J’en profite pour saluer le travail de nos agents administratifs qui ont du s’adapter très vite à ces bouleversements qui ont pour finalité de rationaliser nos dépenses de fonctionnement.

En ce qui concerne nos projets d’investissements pour l’année 2016,

nous allons poursuivre la réalisation des projets en cours comme la construction des vestiaires du terrain de football et l’aménagement de la route du Tréhou.

Dans le domaine de l’urbanisme, j’ai déjà évoqué le projet de construction de 5 pavillons à loyer modéré sur le terrain communal de la rue de la Vierge.

Dans le cadre de l’Agenda d’Accessibilité de nos bâtiments Publics aux personnes handicapées, nous allons réaliser divers travaux d’aménagement pour un montant estimé à 15 000 €. Nous avons prévu d’installer une signalétique particulière pour l’ADMR, la bibliothèque et l’école. Nous allons également créer des rampes d’accès à l’école et sécuriser des escaliers extérieurs pour les toilettes publiques. Un réaménagement intérieur de la bibliothèque est également envisagé.

En ce qui concerne les gros travaux sur les bâtiments communaux, nous venons de lancer une consultation pour un marché de maîtrise d’œuvre pour la restauration du mobilier de la chapelle Notre Dame de Lorette. Il s’agit de travaux estimés à 130 000 € HT subventionnés à hauteur de 70 % par le Département et la DRAC (Direction Régionale des Arts et de la Culture). Je précise que ce mobilier est inscrit à l’inventaire des monuments historiques et qu’il nous appartient de préserver ce patrimoine architectural.

Nous pensons également améliorer le revêtement du terrain gris près de l’école pour réaliser une aire multi-sports permettant de répondre aux demandes des adolescents qui souhaitent pratiquer d’autres sports de plein air que le football ou le tennis.

Notre programme de modernisation de voirie va être poursuivi cette année. Tous les ans nous y consacrons environ 100 000 € et nous espérons maintenir ce financement en 2016. L’entretien des routes communales est une priorité pour la poursuite de nos activités économiques et notamment l’activité agricole. Malgré la crise qui a durement frappé l’agriculture, et notamment l’élevage en 2015, nos exploitants continuent d’investir et font preuve de dynamisme pour affronter ces difficultés. Il nous appartient donc de conserver nos infrastructures routières en bon état.

Si l’agriculture demeure notre principale activité économique, nous avons conservé des commerces, des services à la population et des artisans qui travaillent beaucoup pour préserver leurs entreprises.

Sur le plan démographique notre commune reste très attractive. En 2015, 7 permis de construire une nouvelle maison d’habitation ont été accordés. C’est plus qu’en 2014 où seulement 4 permis avaient été autorisés. Par ailleurs, nous avons enregistré 23 naissances dont 14 filles et 9 garçons. Cette année encore, les filles sont plus nombreuses que les garçons mais que ces derniers se rassurent, ils auront plus de jeunes filles à courtiser lorsqu’ils auront l’âge de les séduire.

La population d’Irvillac compte aujourd’hui plus de 1400 habitants. Le dernier recensement INSEE l’a chiffrée en 2013 à 1406 habitants. Nos effectifs scolaires sont stables depuis quelques années. Nous avons actuellement 191 élèves répartis dans les huit classes du groupe scolaire.

Le nombre de mariage est également en augmentation par rapport à 2014. Sept mariages ont été célébrés en 2015 (quatre en 2014) et cinq sont déjà programmés pour cette année. Là encore c’est un bon signe sur le plan démographique.

Pour ce qui est des décès, onze de nos concitoyens nous ont quittés dont nos doyens, Nicolas ASCOET et Marie Anne BIRAUD. Les nouveaux doyens sont Marie-Françoise KERVELLA, âgée de 98 ans et Louis BALANANT, âgé de 89 ans. Tous deux vivent encore à leur domicile.

Je voudrais maintenant remercier tous les bénévoles qui s’investissent pour animer notre commune. Tous les ans, je rappelle que le dynamisme d’une commune se mesure également par ses activités associatives. Les associations contribuent à développer le sport, les loisirs, la culture et créent des liens de solidarité et d’amitié entre les générations. Elles permettent aussi l’intégration de nouveaux habitants et, dans le domaine social, elles sont créatrices d’emplois comme l’ADMR et l’association « Les P’tits loups » qui gère notre garderie périscolaire.

En 2015, la vie associative a été marquée par les vingt ans de l’Entente Sportive de la Mignonne. Cet anniversaire a été célébré à St. Urbain mais de nombreux joueurs, anciens joueurs et supporters d’Irvillac ont vécu cette journée mémorable qui s’est achevée par un repas qui a rassemblé Près de 600 convives.

Dans le courant de l’été, trois concerts, organisés par l’association War Hentchou Irvilhag, se sont déroulés dans la chapelle Notre Dame de Lorette de Coatnant. La commune a également accueilli au mois d’août le 32 ème Rallye Mamm Goz, organisé par l’association des Véhicules anciens du Léon, de Cornouaille et du Trégor. 55 véhicules anciens ont participé à ce Rallye qui a ravi les passionnés de vieilles voitures. Le 20 septembre l’association BRETAGNE 39-45 a fait une halte à Irvillac et a permis à la population de découvrir des véhicules datant de la 2ème guerre mondiale. Je précise que cette association organisera cette année, au mois d’août, une exposition et un défilé sur la commune. Cette animation, qui fera revivre à nos anciens la libération de notre pays, s’achèvera par un bal populaire en tenue d’époque. Nous aurons également la chance d’accueillir dans le courant de l’été un grand concours de peinture organisé par l’association « Couleurs de Bretagne » et je pense que l’association « Anim-Daoulas » a déjà programmé de nouveaux spectacles de cabaret pour cette année.

Je ne citerais pas toutes les activités associatives habituelles mais je remercie encore tous les bénévoles qui y ont contribué.

Je souhaite maintenant évoquer les exploits de deux jeunes irvillacois qui ont fait honneur à notre commune en 2015 dans leurs disciplines sportives. Il s’agit d’Alexia DIVERRES, qui a remporté une médaille de bronze au Championnat de France de Gymnastique Rythmique et sportive, dans la catégorie des 13/14 ans, et de Clément MENEZ qui, à 19 ans est sélectionné en équipe de France d’équitation après avoir remporté une des épreuves de sélection à Corlay dans Les Côtes d’Armor. Il a également remporté avec l’équipe de France la Coupe des nations, dans la catégorie des moins de 21 ans, avec sa monture favorite, un cheval nommé SLIMAN qui est né à Irvillac, sur les terres familiales au village de Kerdiles. Il vise maintenant les championnats d’Europe qui auront lieu cette année, en septembre à Lisbonne.

A l’issue de la cérémonie, nous allons remettre à Alexia une distinction honorifique pour ses exploits sportifs. Clément MENEZ, qui est actuellement en formation dans la région parisienne, n’est pas avec nous ce soir mais il a demandé à son père de le représenter.

Nous profiterons également de cette cérémonie pour remettre à Patrick LE HENAFF, mon adjoint, chargé de l’urbanisme, de l’eau et de l’environnement, la médaille d’Honneur, Régionale, Départementale et Communale, échelon « argent », en récompense de son dévouement au service de notre collectivité, pendant vingt ans.

Patrick, qui habite aussi dans ce hameau de « Kerdiles », est devenu Conseiller Municipal en 1995, sous la mandature de Jérôme DENNIEL. En 2001, sous la mandature de Jo CANN, il est nommé Adjoint au Maire, fonction qu’il continue à exercer jusqu’à ce jour.

Au cours de ces 15 dernières années, en qualité d’adjoint, il s’est beaucoup investi pour l’entretien et la mise en valeur de notre patrimoine architectural et paysager. Je citerais notamment la restauration de la chapelle Notre Dame de Lorette, l’embellissement du cœur historique du bourg, avec le pavage de la place de l’église, la construction de la salle Kerlevenez, avec son équipement scénique, où nous sommes réunis ce soir, ainsi que l’agrandissement du groupe scolaire « Léontine Drapier Cadec ».

En charge de l’eau et de l’assainissement lorsque cette compétence était encore détenue par la commune, Patrick a beaucoup travaillé pour la modernisation de nos réseaux ainsi que pour la protection de notre captage d’eau. Il a mis en place une télégestion pour la gestion de cette précieuse ressource naturelle et il a initié l’étude que nous menons actuellement pour améliorer la desserte de nos abonnés.

Patrick, qui est passionné d’informatique, a permis à notre école d’être parmi les toutes premières à être équipées en matériel informatique. Il a également initié avec Anthony LE PALUD, la création du site internet de la commune.

Sur le plan associatif, il préside l’Association WAR HENTCHOU IRVILHAG qui œuvre pour la préservation de notre patrimoine architectural communal et notamment pour la restauration des calvaires et fontaines.

C’est dans ce cadre associatif qu’il anime toutes les semaines des cours d’initiation à l’informatique pour tous ceux qui souhaitent se perfectionner dans ce domaine. Avec Gilbert CRENN, trésorier de l’association WAR HENTCHOU, il permet aux élèves de l’école, dans le cadre des activités périscolaires, de découvrir notre patrimoine et l’histoire de la commune. Dernièrement, Patrick et Gilbert, ont évoqué l’époque où il y avait des loups dans notre campagne et pour illustrer cette époque, pas si lointaine, ils ont projeté un film et permis aux élèves de faire connaissance avec un lieutenant de louveterie qui habite sur la commune et qui a bien voulu prendre de son temps pour faire découvrir cette activité à nos élèves.

Patrick, Gilbert CRENN, et Didier KERDONCUFF, ont réalisé plusieurs ouvrages sur la vie de notre commune de la préhistoire à nos jours. Ces ouvrages permettent à tous ceux qui s’intéressent au passé de la commune de mieux connaître les évènements qui ont marqué son histoire.

Cette cérémonie est l’occasion des les remercier publiquement pour ce travail et leur dévouement au service de notre collectivité.

C’est sur ces annonces que je voudrais conclure en souhaitant à chacun d’entre vous, ainsi qu’à toute la population de la commune, une très bonne année 2016, en espérant qu’elle soit porteuse d’espérance et de paix dans le monde.

Je vous remercie de votre attention et j’invite maintenant Alexia, le père de Clément MENEZ et Patrick LE HENAFF à me rejoindre pour la remise des distinctions.

Commenter cet article

Archives

À propos

Informations municipales de la commune d'Irvillac 29460