Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Aug

Clément Ménez d'Irvillac s'est imposé, hier, sur Sliman El Ramaadi et vise désormais une sélection en équipe de France.

Publié par COMMUNE D'IRVILLAC  - Catégories :  #INFOS DIVERSES

Clément Ménez d'Irvillac s'est imposé, hier, sur Sliman El Ramaadi et vise désormais une sélection en équipe de France.

Clément Ménez s'est imposé, hier, sur Sliman El Ramaadi et vise désormais une sélection en équipe de France.

Victorieux, hier, sur l'hippodrome du Petit Paris, à Corlay, le Finistérien Clément Ménez a encore montré qu'il avait de quoi porter la tunique bleue et participer ainsi aux prochains championnats d'Europe dans un an.

Made in Irvillac. Élevé au grand air et à quelques trots de Daoulas (29). Une production maison pour, peut-être, un label bleu blanc rouge. Sliman El Ramaadi, la monture victorieuse hier après-midi, a grandi dans l'écurie familiale du papa Thierry.

Le secret de la réussite, probablement, pour ce « cheval exceptionnel », tonnera le speaker de Corlay tout au long de la course. Sur son dos, un jeune cavalier, boucle d'oreille scintillante, chaîne étincelante et ascension bondissante : le fiston Clément Ménez.

Le passionné Avec une singularité certaine - ce jeunot n'a pour seule passion que l'équitation -, le Finistérien l'a donc emporté, hier, sur son fier destrier. Une course de 81 km rondement menée et abattue à 18,5 km par heure, malgré les appréhensions éternelles : un cheval qui s'emballe, qui trébuche, qui déferre. Tout est imaginable en endurance équestre. « Une course reste une course », répète d'ailleurs l'intéressé.

La sienne, hier, démontra encore qu'il était fait pour ça. Et que le Breton, grand champion au Petit Paris, peut viser encore plus haut. « Clément est un jeune cavalier et un concurrent de très bon niveau, qui peut être sélectionné en équipe de France », glisse Hervé Guesdon, speaker national. Le prometteur L'heure de vérité sera du 2 au 4 août à Chantilly, jours de sélection. Clément aura 19 ans et verra passer les mondiaux au Chili, boudés par les sélections européennes à cause du trajet trop lointain.

Et aura surtout (et déjà !) derrière lui plus de dix années d'expérience dans le milieu : le jeune Français baigne dans l'endurance équestre depuis tout petit, avec un papa ancien assistant de Stéphane Fleury, le légendaire champion du monde.

C'est ce qui s'appelle avoir le pied à l'étrier. « Dès mes 10 ans, j'arrosais déjà les chevaux sur les courses. J'ai tout de suite aimé cette discipline ». Plus précisément dès l'âge de 6 ans, lorsqu'il découvrit un Shetland en guise de cadeau d'anniversaire.

Depuis, Clément fend l'air bien calé sur les éperons, suivant en parallèle ses études de mécanique. Aujourd'hui, tout roule pour lui. Et avec Sliman El Ramaadi, l'équipe de France se rapproche au triple galop.

© Le Télégramme -

Commenter cet article

Archives

À propos

Informations municipales de la commune d'Irvillac 29460